28 octobre 2021

Un monument précurseur dans la définition d’une nouvelle identité architecturale dans le diocèse catholique romain de Montréal

L’ancienne église Sainte-Brigide-de-Kildare, fermée au culte en 2008, est un monument de premier plan dans le

paysage architectural de Montréal, et cela, à plusieurs égards. D’abord, dans le contexte récent de fermeture et de conversion des églises, le site de Sainte-Brigide a joué un rôle important comme modèle d’intervention et de mise en valeur du patrimoine ecclésial au Québec. Puis, rétrospectivement, cette église a joué un grand rôle dans la mise sur pied de paroisses détachées de l’ancienne paroisse Notre-Dame de Montréal et, donc, dans l’éclosion d’une architecture paroissiale à Montréal dans la seconde moitié du dix-neuvième siècle. Enfin, et c’est probablement ce qui importe le plus pour les lecteurs d’Architecture Canada, l’ancienne église Sainte-Brigide a établi la primauté du style néoroman pour l’architecture des paroisses urbaines du diocèse de Montréal, entre 1878 et 1900.

Pour commander
« Retour