placeholder publication
9 mai 2012

Étude historique, analyse architecturale et évaluation patrimoniale des lieux de culte de l’arrondissement de Verdun. Mémoire de Mario Parent (2012).

Mario Parent (2012). « Étude historique, analyse architecturale et évaluation patrimoniale des lieux de culte de l’arrondissement de Verdun » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en études urbaines.

Résumé

Ce mémoire de maîtrise porte sur l’évaluation patrimoniale des lieux de culte encore en activité situés sur le territoire de l’arrondissement de Verdun, à Montréal. L’originalité de ce travail repose sans doute sur l’exercice de comparer les uns aux autres des bâtiments religieux implantés sur un territoire ayant une forte cohérence historique et spatiale. Dès lors, les lieux de culte de Verdun occupent une position privilégiée dans la trame urbaine et la valeur de ce patrimoine de proximité ne se limite pas qu’à son architecture, mais concerne également sa signification dans le paysage construit. Constituant un corpus de savoirs qui permet, d’une part, une meilleure connaissance de ces référents identitaires dans le paysage construit et, d’autre part, une plus grande compréhension de leur parcours historique et culturel dans le développement de Verdun, cette étude pertinente, sur les plans social, culturel et économique, pourra dès lors participer à éclairer la sélection patrimoniale de ces bâtiments, dans un contexte où les propriétaires peinent déjà à les maintenir en état, par manque de ressources, tant humaines que financières. La position qu’occupe chacun de ces lieux de culte ne peut être comprise par la seule lecture de la hiérarchisation régionale effectuée par le Conseil du patrimoine religieux du Québec en 2003, laquelle sous-estime fortement leur signification patrimoniale locale. Doublée d’une étude historique et architecturale, la hiérarchisation patrimoniale proposée ici permet de mieux anticiper la sélection des bâtiments qui devraient être conservés ou non, en partie ou en totalité. Cette étude se situe par ailleurs dans un contexte de grande activité immobilière. En effet, depuis le début du XXe siècle, 13 lieux de culte ont été démolis et six ont déjà été convertis ; certains sont actuellement à vendre et d’autres sont sérieusement menacés. Après avoir perçu une certaine indifférence quant au sort réservé à quantité de bâtiments qui auraient pu être préservés et convertis, au nom du patrimoine, par les autorités de cette ancienne ville autonome, cette étude contribue ainsi à la prise en charge de ces référents identitaires par les autorités verdunoises qui ont, jusqu’ici, misé sur une approche de développement local, mais sans tenir compte de la forte charge symbolique des nombreux lieux de culte de la région, et ce, bien que la Ville de Montréal ait désigné en 2005 la quasi-totalité du territoire de l’arrondissement « secteur de valeur exceptionnelle » et reconnu 15 de ses lieux de culte. Devant ce constat, il semble urgent de faire connaître à la population civile et aux autorités les lieux de culte les plus précieux de Verdun afin d’en perpétuer la mémoire et le rôle essentiel dans l’histoire de l’arrondissement, avant qu’ils ne disparaissent définitivement du paysage.

MOTS-CLÉS : Verdun, île des Sœurs, lieux de culte, église, patrimoine, évaluation patrimoniale

Pour télécharger

« Retour