Company Towns

Le projet « Villes de compagnie »

“Our industry may have polluted. But there is no blood in it. You have to tell them that this is not the back woods; it is civilisation. My lawn, our house; this is the modernity of Canada”—Larry, retraité de Suncor, Fort McMurray (entretien particulier, devant sa maison)

En sondant l’arrière-plan de telles fières paroles, cette recherche aborde ce qui apparaît aujourd’hui comme un trait caractéristique et déterminant de la genèse territoriale identitaire canadienne : le paysage construit des « villes de compagnie » du Canada. L’on entend par là des ensembles mono-industriels planifiés, où une entreprise a fait construire des habitations pour ses travailleurs, généralement sur un plan urbain, et mis en place divers équipements. Dans le contexte canadien plus spécifiquement, le besoin d’une main d’œuvre stable aurait incité des entreprises à vouloir créer de l’appartenance au territoire par l’entremise du paysage construit, comme le veulent tant de « cités modèles ». Cette recherche propose d’étudier l’urbanisme, l’architecture et l’habitat de ces villes de compagnie afin, sur un premier tableau d’ensemble, d’identifier quelles sont les particularités de ces établissements mono-industriels planifiés qui ont marqué la conquête du territoire, jalonné l’histoire et émaillé l’imaginaire au Canada.

SSHRC-CRSH_FIP


Objectifs et visées
Contexte et approche théorique
Références

Publications