Le touriste et l'urbaniste (deuxième partie) Téoros Vol. 23, no. 3

teorosvol23no3

Luc Noppen et Lucie K. Morisset (2004)

 

Luc Noppen et Lucie K. Morisset

Cet article est le dernier d’une série de deux qui proposent de scruter le rôle croissant attribué à l’industrie touristique, premier secteur du commerce mondial, dans la conservation du patrimoine, dans la promotion culturelle et, plus important encore, dans la planification des villes. Un exemple récent en a inspiré la rédaction, ici, celui à Montréal du Quartier des Spectacles. En effet, on constatait que, en dépit d’une étonnante densité, particulièrement entre le pôle de la Place des Arts et celui de la rue Saint-Denis – on y dénombre plus de 25 000 places de spectacles, soit plus de la moitié de ce qu’on compte à Broadway –, l’offre de spectacles dans le centre-ville est de Montréal générait fort peu de revenus touristiques. Depuis le projet initial, la « vision » du Quartier des spectacles a donc évolué jusqu’à devenir celle, véritablement, d’un quartier urbain de près de un million de mètres carrés.

Voir le numéro en ligne