Le vouloir d’une architecture Française

first-chapel-in-new-france-6144

 

Les Européens qui découvrent le Nouveau Monde aux XVIe et XVIIe siècles tentent, tout naturellement, d'y transposer les acquis de leur civilisation. L'établissement en Nouvelle-France diffère cependant de celui de la Nouvelle-Angleterre : en effet, les Hollandais et les Britanniques qui abordent celle-ci sont en rupture avec leur terre d'émigration, et entreprennent de ce fait de s'adapter aux contrées dans lesquelles ils entendent s'installer définitivement. Pour ces individus en quête de liberté, la Nouvelle-Angleterre est une terre promise.

Voir l'article en ligne sur le site de l'Encyclopédie Canadienne.