Patrimoine culturel et histoire de l’art au Québec francophone : trajectoires, enjeux et perspectives

Patrimoine culturel et histoire de l’art au Québec francophone : trajectoires, enjeux et perspectives

Séminaire sur invitation

Université du Québec à Montréal, 26 février 2010.

Le courant d’étude des patrimonialisations gagne sans cesse en popularité auprès de la communauté scientifique. Il incite à aborder le patrimoine culturel non plus comme un « donné » qu’il s’agirait de décrire puis d’inscrire dans une séquence spatio-temporelle statique, mais plutôt comme une manifestation dynamique résultant d’une construction sociale empreinte de représentations et d’idéologies concurrentes. Puisqu’il accorde une large place à l’interprétation (des acteurs, mais aussi des chercheurs), ce courant d’étude paraît offrir les clés permettant d’explorer systématiquement l’épistémologie du patrimoine. Après un premier séminaire, à l’automne 2008, qui a permis d’explorer certaines des problématiques relatives à l’étude de la patrimonialisation en histoire, en ethnologie, en histoire de l’architecture, en géographie et en philosophie, celui-ci a exploré l’épistémologie du patrimoine culturel, au Québec, à partir d’une des principales disciplines qui l’ont historiquement constituée : l’histoire de l’art.

Responsables :
Etienne Berthold
Nathalie Miglioli

Université du Québec à Montréal
Vendredi, 26 février 2010
Local DC 2300, 8h30 à 17h

Une activité de l’Institut du patrimoine de l’Université du Québec à Montréal et du Centre interuniversitaire d’études sur les lettres, les arts et les traditions

berthold.etienne@courrier.uqam.ca ou miglioli@cooptel.qc.ca

pdf Voir le programme