Landreville Maude

Diplomés

Maîtrise en études urbaines (2009)

Curriculum vitae pdf

Le mémoire de Maude Landreville (étudiante de maîtrise en études urbaines au programme conjoint de l’UQAM et de l’INRS Urbanisme-Culture-Société) porte sur la forme du village amérindien d’Oujé-Bougoumou. La communauté crie y habite seulement depuis 1992. Déplacée plusieurs fois au cours de son histoire au gré de l’exploitation des ressources minières et forestières de la région (Nord-du-Québec), elle a finalement obtenu des gouvernements, en 1989, une collaboration financière pour la construction d’un nouvel établissement. Le village se devait d’être le reflet de la culture crie dans son apparence et dans ses fonctions. Oujé-Bougoumou fut ainsi créé par les membres de la communauté avec l’aide de l’architecte métis Douglas Cardinal. L’établissement a été reconnu à plusieurs reprises comme une réussite au plan du développement durable et est en effet doté d’un système de chauffage centralisé à biocarburant. Notamment par son architecture et ses aménagements circulaires, le village serait parvenu à allier tradition et modernité. Maude Landreville, détentrice d’un baccalauréat en urbanisme, a entrepris une sémiogénèse et une morphogénèse d’Oujé-Bougoumou sous la direction de Lucie K. Morriset. Daniel Chartier, co-directeur de la recherche, est quant à lui professeur au département d’études littéraires de l’UQAM et a fondé le Laboratoire d’étude multidisciplinaire comparée des représentations du Nord.