Daniela_Moisa

 

Adresse civique

Chaire de recherche du Canada en patrimoine urbain
Pavillon DC, Local DC-1300
279, rue Sainte-Catherine Est
Montréal, H2X 1L5

514-987-3000 poste 1225

moisa.daniela@courrier.uqam.ca

 

Ethnologue spécialisée dans l’étude des identités, Daniela Moisa s’intéresse aux expressions matérielles, discursives, pratiques et performatives des appartenances individuelles et collectives, plus particulièrement dans le contexte de la diversité et de la mobilité sociale et spatiale. Depuis plusieurs années, elle mène des travaux sur les expressions matérielles et architecturales de la réussite en Roumanie et en Amérique du Nord, sur l’agency de la maison dans la migration, sur la relation entre l’identité et la religion, sur l’authenticité religieuse qui a fait l’objet d’une bourse postdoctorale des Fonds de recherche Société et Culture – FQRSC. Plus récemment, elle s’intéresse à la communauté patrimoniale comme forme de mobilisation et de revendication sociale, identitaire, politique et écologique.

Son principal projet de recherche, à l’heure actuelle, Rosia Montana, un patrimoine en OR. La communauté patrimoniale transnationale comme forme de mobilisation, de revendication et de vivre-ensemble fait l’objet d’une bourse postdoctorale offerte conjointement par CELAT, le Centre interuniversitaire de recherche sur les lettres, les arts et les traditions, par la Chaire de recherche du Canada en patrimoine urbain et par PARVI, le Groupe interuniversitaire de recherche sur les paysages de la représentation, la ville et les identités urbaines. Cette étude menée à la fois en Roumanie et au Canada veut explorer une nouvelle niche de l’expression et de la dynamique identitaires, celle de la communauté patrimoniale transnationale, roumaine-canadienne. Plus précisément, à partir du cas de Rosia Montana, elle envisage à analyser comment le patrimoine arrive à mobiliser et à souder une communauté sociale, sans tenir compte des frontières identitaires et institutionnelles classiques comme l’appartenance ethnique, économique, politique, culturelle, territoriale, etc.

Daniela Moisa a publié plusieurs articles qui témoignent de la variété de ses recherches et terrains ethnographiques. Entre autres, elle a dirigé un numéro de la Revue d’Anthropologie du Musée du Paysan Roumain, Martor, portant sur l’Anthropologie de la réussite. Au Canada, nous mentionnons plusieurs articles sur l’authenticité religieuse dont « La religion n’est pas la culture! » De la grande authenticité religieuse à l’authenticité spirituelle subjective. Les convertis à l’orthodoxie au Québec » qui paraitra prochainement dans la revue Théologiques. Également, elle est en train de publier un article dans l’International Journal of Heritage Studies sur « Maria Mireselor “Bride Lady” : Individuality, social ties and local patrimonial dynamics of mobility in Romania” où elle explore la « fabrication » du patrimoine à la lumière du rôle de l’individu.

Bibliographie sélective :

 

MOISA, Daniela, 2016. « Maria Mireselor “Bride Lady” : Individuality, social ties and local patrimonial dynamics of mobility in Romania ». International Journal of Heritage Studies. Jessica Roda (Université du Québec à Montréal) et Lena Mortensen (University of Toronto) (accepté).

MOISA, Daniela, Jessica Roda, 2015. « PatrimoineS dans la diversité culturelle » (dir.). Actes du colloque de la dixième rencontre de jeunes chercheurs en patrimoine, Presses de l’Université du Québec, Montréal (en préparation).

MOISA, Daniela, 2014. « Agentivité et médiation culturelle dans la communauté orthodoxe russe de Rawdon ». Jean-Sébastien Sauvé (dir.). Au-delà du monument. Le devenir des églises : patrimonialisation ou disparition ?, Actes de la neuvième rencontre de jeunes chercheurs en patrimoine, Université catholiques de Leuven, Belgique et Presses de l’Université du Québec, Montréal.

 

MOISA, Daniela, 2014. « La religion n’est pas la culture! De la grande authenticité religieuse à l’authenticité spirituelle subjective. Les convertis à l’orthodoxie au Québec ». Théologiques, Faculté de théologie et de sciences des religions, Université de Montréal, Montréal (en cours de publication).

 

MOISA, Daniela, 2013. « Diversité religieuse et nouvelles mobilités spirituelles dans la région de Lanaudière ». Avec Deirdre Meintel (Université de Montréal) et Claude Gélinas (Université de Sherbrooke). Centre d’études ethniques des universités montréalaises (CEETUM), Université de Montréal.

 

MOISA, Daniela, 2011. « Anthropology of sucess / Pour une anthropologie de la réussite » (dir.). Martor (la plus importante revue en sciences sociales bilingue, français et anglais, en Roumanie), no 16, Bucarest.

 

MOISA, Daniela, 2011. « “Être un vrai orthodoxe”. Lieux et pratiques religieuses au carrefour des registres d’authenticité », Diversité urbaine, vol 11, no 2, Montréal, p. 45-68.

MOISA, Daniela, 2011. « Du couteau à la maison. Matérialités et pratiques de la réussite au village de Certeze ». Martor, (Revue du Musée du Paysan Roumain), no 16, p. 34-50.

MOISA, Daniela, 2011 « Le Pays d’Oas et les (en)jeux des périphéries ». Partenaire (Périodique de vulgarisation anthropologique de l’ASBL), année 5, no. 19, Belgique, p. 22-26.

MOISA, Daniela, 2010. « De l’intimité culturelle au patrimoine. La communauté russe orthodoxe de Rawdon », Ethnologie française, XL, no. 3, p. 447-457.

 

MOISA, Daniela, 2009. « Amener l’ailleurs chez soi. Pratiques architecturales domestiques au Pays d’Oas, Roumanie ». Ethnologies, 31-1, Université Laval, p. 77-110.

MOISA, Daniela, 2001, « Goma – gama refugiatului basarabean (Goma – la gamme du réfugié de Bessarabie) ». Steaua, No. 12, Cluj-Napoca, Roumanie, p. 23-38.