Première Rencontre internationale des jeunes chercheurs en patrimoine urbain : Patrimoine et patrimonialisation du Québec et d'ailleurs

Colloque conjoint de la Chaire de recherche du Canada en patrimoine urbain (Institut du patrimoine - UQAM), de la Chaire de recherche du Canada en patrimoine ethnologique (Institut du patrimoine culturel - Université Laval), du Centre interuniversitaire d’études sur les lettres, les arts et les traditions (CELAT) et du département d’histoire de l’art de l’Université de Rennes 2.

Pour informations : France Saint-Jean, 514-987-3000 poste 8741 ou patrimonialisation@uqam.ca

Montréal 30 septembre (Écomusée du fier monde) et 1 octobre 2005 (UQAM)

Cette première rencontre propose une réflexion sur le phénomène de la patrimonialisation, en contexte urbain. Elle propose de réunir des jeunes chercheurs (maîtrise, doctorat, postdoctorat) du Québec et du Canada, de la Bretagne et de la France, de tous les horizons disciplinaires (sciences humaines, arts et lettres, géographie, histoire, architecture, urbanisme, etc.).

Problématique

Le vingtième siècle a été profondément marqué par une prise de conscience patrimoniale. Invention du monde occidental, le patrimoine est essentiellement une affirmation identitaire, souvent nationale, rattachée à une réalité historique et spatiale que le regard de l’Autre a contribué à créer et à diffuser.

Décliné sous de multiples facettes, le patrimoine représente les collectivités autant par le biais du monument historique que le paysage urbain, le patrimoine mondial et le patrimoine immatériel (sans oublier le patrimoine de proximité). Les multiples enjeux qui entourent le développement de la notion de patrimoine soulèvent de nombreuses questions : quelles sont les valeurs patrimoniales qui peuvent qualifier un objet, un usage ? Que conserver et sur quelles bases ? Quelles sont les intentions sous-jacentes de la patrimonialisation ? Que mettre en valeur ? Que transmettre et comment ? Comment conserver et à quelles fins ?

Thèmes liés

Cette problématique des patrimonialisations invite aux réflexions et aux échanges transdisciplinaires. Les patrimonialisations peuvent être interrogées selon 1) leurs rapports à la ville, aux formes architecturales et urbaines et à la législation, 2) leurs rapports aux temps, aux territoires et aux identités, 3) leurs renouvellements perceptuels et leurs relations avec les multiples composantes du contexte urbain.

La rencontre permettra de révéler, diachroniquement et synchroniquement, les processus de constructions patrimoniales, de leur transmission et de leur communication. Elle servira également à évaluer et à qualifier l’investissement du sens dont ces objets sont porteurs, ainsi que les facettes de l’identité des collectivités qui les ont créés.

Soumission de propositions

Les propositions (titre et résumé de 3 000 à 4 000 caractères, espaces compris) devront être envoyées à patrimonialisation@uqam.ca. La date limite pour la réception des propositions est le 30 juin 2005.

Information :

France Saint-Jean, 514-987-3000 poste 8741 ou patrimonialisation@uqam.ca

Yona Jébrak, Isabelle Caron ou France St-Jean (514) 987-3000 poste 3207