Séminaire de préparation au projet de thèse

Enseignements

Lucie K. Morisset

Séminiarie de préparation au projet de thèse EUR9335 - automne 2011

Description du cours

Cette activité a pour but de mener les étudiants à l'examen doctoral, centré sur le projet de thèse, en leur offrant un lieu d'échanges pour élaborer leur projet de recherche doctoral en tenant compte des considérations éthiques. Une première partie est consacrée à préciser les éléments d'un projet de thèse et à définir un plan de travail dans le cadre de cette activité. Une deuxième partie est dédiée à la rédaction par les étudiants d'une version préliminaire de leur projet de thèse en collaboration avec leur directeur de recherche. Une troisième partie est vouée à un forum doctoral qui consiste en la présentation et la discussion des versions préliminaires des projets de thèse devant les directeurs de recherche concernés, les autres étudiants et professeurs du programme et des experts extérieurs au milieu universitaire. À la fin de cette activité, les étudiants doivent déposer une version améliorée de leur projet de thèse.

Place du cours dans le programme

Ce cours est l’un des cours obligatoires du doctorat en études urbaines. Il fait suite au deux séminaires pluridisciplinaires sur la ville et au deux séminaires doctoraux, qui doivent avoir été complétés préalablement. Il est normalement suivi au quatrième trimestre d’inscription dans le programme et précède l’examen doctoral, qui en constitue l’aboutissement.

Objectifs du cours

Objectifs généraux (ou buts du cours)
De façon générale, le Séminaire de préparation du projet de thèse vise à :

  • Familiariser l’étudiant à la pluralité des approches, des postures scientifiques et des angles de vue proposés dans le domaine des études urbaines et, ce faisant, sensibiliser l’étudiant à l’importance d’un positionnement idéologique et méthodologique clair en fonction de ses intérêts et des résultats recherchés;
  • Familiariser l’étudiant avec les principes généraux et particuliers de l’énonciation méthodologique d’une thèse doctorale, depuis le paradigme scientifique dans lequel celle-ci s’inscrit jusqu’aux stratégies de collecte des données;
  • Familiariser l’étudiant avec les principales étapes de la conception et de la présentation d’un projet de recherche, par exemple en vue d’une demande de subvention ou d’une approbation éthique;
  • Accompagner l’étudiant dans la production d’un projet de thèse conforme aux objectifs de l’Examen doctoral inscrit au programme, c’est-à-dire, au-delà de la recension des écrits, d’un projet de thèse qui démontre la faisabilité et l’intérêt de la recherche ainsi que la capacité de l’étudiant de mener celle-ci à bien du fait de la qualité de l’énoncé de la problématique de la thèse, de son cadre d’analyse, des questions, des objectifs et des hypothèses de la recherche, de la méthode appropriée et d’un échéancier de travail.

Objectifs spécifiques (ou compétences attendues)

Plus spécifiquement, au terme du cours et selon ces objectifs généraux, l’étudiant doit être capable de :

  • Connaître et comprendre les principales étapes de l’élaboration, puis de la formulation d’un projet de recherche doctorale, c’est-à-dire concevoir et énoncer un sujet, composer une recension des écrits et un état de la question, définir cadre problématique et déterminer une approche, concevoir et énoncer des questions de recherche, ou une hypothèse, mettre en place plan de travail et mettre en oeuvre méthode particulière de recherche en fonction des objectifs retenus, de l’éventuelle modélisation du sujet et des sources, données ou documents circonscrits;
  • Maîtriser le processus d’élaboration d’un projet de recherche doctorale et exposer oralement et par écrit ce projet de recherche, c’est-à-dire savoir évaluer ce projet de recherche et être en mesure d’en faire valoir l’intérêt (contributions au savoir), en présenter l’appareil conceptuel, justifier la méthode spécifique qui y est adoptée en fonction des objectifs retenus et concevoir un calendrier de travail réaliste (collecte des données, analyse, etc.);
  • Envisager un plan de rédaction en fonction du calendrier de travail élaboré et de la stratégie de recherche mise en place;
  • Démontrer la faisabilité d’un projet de recherche doctorale par la mise en place d’un prototype expérimental ou par l’analyse exploratoire ou interprétative d’un cas d’espèce, en fonction du paradigme scientifique, de l’approche et de la méthode spécifique retenue.

Principales références

Altinay, Levent et Alexandros Paraskevas (2008), Planning research in hospitality and tourism, Amsterdam : Elsevier. Particulièrement le chapitre « Research philosophies, approaches and strategies ».

Dépelteau, François (1998), La démarche d’une recherche en sciences humaines. De la question de départ à la communication des résultats, Québec : Presses de l’Université Laval. Particulièrement les chapitres : « Les fondements des sciences humaines », « Le sujet de la recherche », « Le temps des conjectures », « La communication des résultats».

Gauthier, Benoît, dir. (2004), Recherche sociale. De la problématique à la collecte des données, Québec : Presses de l’Université du Québec. Particulièrement la partie 3, « La formation de l’information ».

Létourneau, Jocelyn (1989, r. 2006), Le coffre à outils du chercheur débutant, Montréal : Boréal. Particulièrement les chapitres : « Comment circonscrire un sujet de recherche », « Comment élaborer une stratégie de recherche », « Comment exposer les résultats d’une recherche », « Savoir communiquer sa pensée par écrit ».

Ouellet, André (1981), Processus de recherche. Une approche systémique, Québec : Presses de l’Université du Québec.