La patrimonialisation

Enseignements

Luc Noppen, Lucie K. Morisset

Description (selon annuaire)

Les objectifs de ce séminaire théorique sont d'approfondir l'étude de nouvelles théories du patrimoine appliquées au champ muséal et au dispositif de l'exposition ; d'appréhender les relations entre les acteurs sociaux et les stratégies collectives de désignation et de constitution des objets patrimoniaux.

Ce séminaire examine les définitions et l'évolution des champs patrimoniaux, en mettant l'accent sur les processus - de la décision des experts à l'appropriation collective, en passant par la mise en exposition - qui font que des sites et des objets se voient conférer le statut de bien patrimonial. Herméneutique du patrimoine. Analyse du devenir du patrimoine. Politiques et mise en valeur. Modèles théoriques et études de cas.

Problématiques, Corpus et objectifs

S'il ne suffisait pas du patrimoine lui-même, dont plusieurs ont annoncé (ou dénoncé) « l'expansion infinie », la notion de patrimoine s'est tant étalée, sur les tables de la science, qu'on étudie maintenant les « patrimonialisations ». Ce travail exégétique sur les processus qui « fabriquent » le patrimoine n'est, bien sûr, pas étranger à la conscience critique qu'ont épousée les chercheurs en lettres et en sciences humaines dans la foulée des notoires Lieux de mémoire de Nora (1984) ; il s'agit maintenant de comprendre le « patrimoine », sous ses visages les plus divers, comme un objet d'herméneutique et, notamment, comme un discours, plutôt sur les « fabricants » du patrimoine que sur les corpus patrimoniaux eux-mêmes, d'ailleurs.

Au-delà de la caractérisation et de la valorisation qui précèdent ou succèdent l'opération patrimoniale, ce séminaire aspire à une réflexion sur ce type d'herméneutique, en vue d'accompagner l'étudiante et l'étudiant dans un questionnement qui transcende la simple consécration positiviste d'objets épars dont a déjà été victime le corpus patrimonial. Sous cet angle, quelles que soient ses dimensions matérielles (patrimoine ethnologique, artistique, architectural, archéologique, commémoratif, naturel, etc.) et ses mécaniques de valorisation (événementielles/conjonctures historiques, mise en tourisme, muséographie, etc.), le patrimoine, comme résultante d'un processus (la patrimonialisation), se révèle sous trois grandes questions, prises rétrospectivement ou prospectivement : « qui fabrique le patrimoine ? » ; « comment fait-on du patrimoine ? » ; « qu'est-ce qui fait le patrimoine ? ». Ce sont ces trois axes de questionnement - qui, comment et quoi - qui articulent ce séminaire, dans la perspective notamment de cerner le « pourquoi » qui permettra de mieux cerner les enjeux de la patrimonialisation, hier, aujourd'hui et demain.

« Qui fait le patrimoine ? » interpelle, au-delà des institutions, les motivations de tout et chacun, à divers temps de l'histoire, envers la fabrication patrimoniale : du patrimoine de la nation au patrimoine de proximité, ou, par exemple, de l'archéologie à l'écomusée, le profil des acteurs s'est métamorphosé autant que les contours du patrimoine, dont cette perspective permet de comprendre les surgissements et les permanences - du patrimoine industriel ou de l'écomusée, par exemple. La question « comment fait-on du patrimoine ? » concerne les mécanismes qui sous-tendent l'action ou l'interaction de ces divers acteurs, depuis la reconnaissance jusqu'à la protection légale par le moyen de statuts et de lois qui seront analysés, dans le contexte québécois (sachant que la situation québécoise, du fait des mécanismes juridiques parents, n'est guère éloignée de la situation française à cet égard) ou, à titre de cas d'espèce, replacés dans le cadre plus large des aspirations de l'institution patrimoniale, voire explicités, à titre prospectif, sous l'angle de l'économie de la culture. Suit la question « qu'est-ce qui fait du patrimoine ? », qui permet d'explorer les définitions et la teneur investies dans le patrimoine par diverses patrimonialisations, depuis celles des luttes populaires de sauvegarde jusqu'à la contribution des musées, en passant par divers cas d'espèce qui contextualiseront des patrimonialisations passées et exploreront les modalités de fabrication patrimoniale actuelles . Il s'agit, en somme, de comprendre la fabrication du patrimoine dans une perspective globale, que l'on parle des patrimonialisations du passé ou de celles à venir, selon leurs contextes ou au vu de leurs avatars possibles .

Les objectifs d'apprentissage de ce séminaire pourraient être ainsi formulés :

  • Connaître la mécanique de l'institution patrimoniale québécoise et savoir distinguer les procédures et les statuts applicables au Québec (voire commentaire ci-haut sur la parenté des situations québécoise et française) ;
  • Connaître et comprendre des cas de patrimonialisation, au Québec et en Occident, à la lumière des questionnements sur le qui, le quoi et le comment du patrimoine ;
  • Maîtriser les techniques de production de travaux scientifiques de calibre universitaire et, plus particulièrement, celles de la réalisation de comptes rendus, d'essais et de communications scientifiques ;
  • Maîtriser des procédés de patrimonialisation, eu égard au cheminement institutionnel et imaginaire de corpus patrimoniaux donnés ;
  • Comprendre le patrimoine comme une représentation, c'est-à-dire comme l'image résultante d'un processus de patrimonialisation relativement indépendant de ses objets ;
  • Comprendre des modalités de la formation contemporaine des représentations patrimoniales et, plus précisément, cerner ses acteurs potentiels, son vocabulaire (authenticité, immatériel, etc.) à la lumière de l'évolution historique de la patrimonialisation en Occident ;
  • Dans une perspective transdisciplinaire, comprendre des enjeux et des défis de la patrimonialisation, comme processus d'investissement de sens, depuis la caractérisation jusqu'à la valorisation du patrimoine.

Brève bibliographie sur la patrimoinialisation

Un recueil de textes précisément référés pour chacun des cours et des références sera disponible pour les étudiants au début du trimestre. Une bibliographie relative à chacune des rencontres sera aussi distribuée. Les titres suivants, ainsi, concernent davantage la thématique d'ensemble du séminaire que l'une ou l'autre des problématiques particulières qui y seront abordées.

Pour plus de précision quant à l'ordonnance du contenu ou quant à la forme des travaux à remettre, qu'il s'agisse de l'appareil conceptuel de ceux-ci ou de la présentation des références bibliographiques, l'étudiant consultera l'ouvrage de Jocelyn Létourneau, Le coffre à outils du chercheur débutant, Guide d'initiation au travail intellectuel. Toronto, Oxford University Press, 1989. Cet ouvrage est disponible en plusieurs exemplaires à la bibliothèque de l'UQAM.

Histoire et théorie de la patrimonialisation Andrieux, Jean-Yves, Patrimoine et histoire, Paris, Belin, 1997, 283 p.

Andrieux, Jean-Yves, dir., Patrimoine et Société, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 1998, 319 p.

Audrerie, Dominique, La notion et la protection du patrimoine, Paris, Presses universitaires de France, 1997, 127 p.

Audrerie, Dominique, et al., Le patrimoine mondial, Paris, Presses universitaires de France, 1998, 127 p.

Babelon, Jean-Pierre et André Chastel, La notion de patrimoine, Paris, Liana Levi, 1994, 141 p.

Balut, Pierre-Yves, « De l'irrépréssible envie de vouloir tout garder », dans Robert Dulau, dir., Apologie du périssable, Paris, Éditions du Rouergue, 1991, p. 286-289.

Choay, Françoise, L'allégorie du patrimoine, Paris, Seuil, 1992, 277 p.

Dulau, Robert, dir., Apologie du périssable, Rodez, Éditions du Rouergue, 1991, 335 p.

En coll., Trames, no 12, Patrimoine et postmodernité : transactions et contradictions, 1998.

Hartog, François, Des régimes d'historicité. Présentisme et expériences du temps, Paris, Seuil, 2003, 257 p.

Hartog, François, « Patrimoine et histoire : les temps du patrimoine », dans Jean-Yves Andrieux, dir., Patrimoine et société, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 1998, p. 3-17.

Harvey, Fernand, « La production du patrimoine », dans Andrée Fortin, dir., Produire la culture, produire l'identité ? Québec, Presses de l'Université Laval, 2000, p. 3-16.

Jeudy, Henri-Pierre, La machinerie patrimoniale, Paris, Sens et Tonka, 2001, 127 p.

Leniaud, Jean-Michel, Les archipels du passé. Le patrimoine et son histoire, Paris, Fayard, 2002, 351 p. Leniaud, Jean-Michel, Chroniques patrimoniales, Paris, Norma, 2001, 494 p.

Leniaud, Jean-Michel, Viollet-le-Duc ou les délires du système, Paris, Mengès, 1994, 225 p.

Leniaud, Jean-Michel, L'utopie française : essai sur le patrimoine, Paris, Mengès, 1992, 180 p.

Liang, Zhang, La naissance du concept de patrimoine en Chine, XIXe-XXe siècles, Dijon, Archithèses, 2003, 285 p.

Morisset, Lucie K. et Luc Noppen, « Du patrimoine démodé au retour du Grand Tour. Réflexions sur la désaffection des cultes », Téoros, vol. 24, no 2, été 2005.

Morisset, Lucie K., « Identité urbaine en péril. Le patrimoine peut différencier Montréal sur la scène mondiale, pour peu qu'on cesse de le considérer comme une vérité objective ou comme un tombeau », Le Devoir, 12 mai 2004.

Noppen, Luc et Lucie K. Morisset, « À la recherche d'identités : usages et propos du recyclage du passé dans l'architecture au Québec », dans Luc Noppen, dir., Architecture, forme urbaine, identité collective, Québec, Septentrion, 1995, p. 103-133.

Noppen, Luc et Lucie K. Morisset, « Le patrimoine est-il soluble dans le tourisme ? », Téoros, vol. 22, no 3, automne 2003, p. 57-59.

Noppen, Luc et Lucie K. Morisset, « Ville et mort du patrimoine », dans Pierre Delorme, dir., La ville autrement, Québec, Presses de l'Université du Québec, 2005, p. 49-66.

Nora, Pierre, dir., Les lieux de mémoire, Paris, Gallimard, 1997 [1984], 4 751 p.

Poncet, Patrick, « Du patrimoine national à la 'société de conservation' », Pouvoirs locaux. Les cahiers de la décentralisation, no 63, décembre 2004, p. 60-62.

Poulot, Dominique, « La patrimonialisation à l'horizon d'attente du XXe siècle », Téoros, vol. 21, no 2, été 2002, p. 4-9.

Poulot, Dominique, dir., Patrimoine et modernité, Paris, L'Harmattan, 1998, 314 p.

Recht, Roland, dir, Victor Hugo et le débat patrimonial, Paris, Somogy, 2003, 316 p.

L'institution patrimoniale : acteurs, fabricants ou responsables de la patrimonialisation Amougou, Emmanuel, La réhabilitation du patrimoine architectural. Une analyse sociologique de la domination des notables, Paris, L'Harmattan, 2001, 202 p.

Bady, Jean-Pierre, Les monuments historiques en France, Paris, Presses universitaires de France, 127 p.

Béghain, Patrice, Le patrimoine : culture et lien social, Paris, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 1998, 115 p.

Commission des biens culturels du Québec, Analyse du corpus des biens classés et reconnus, Québec, Gouvernement du Québec, février 2000, 23 p.

Direction générale du patrimoine, La loi sur les biens culturels et son application, Québec, ministère des Affaires culturelles, 1987, 48 p.

Drouin, Martin, « De Montréal à la Bretagne : les groupes voués à la sauvegarde du patrimoine dans la seconde moitié du XXe siècle », dans Lucie K. Morisset et Patrick Dieudonné, dir., Mémoires pour le XXIe siècle, Québec, Nota Bene, 2005, p. 47-62.

Drouin, Martin, Le combat du patrimoine à Montréal (1973-2003), Québec, Presses de l'Université du Québec, 2005, 400 p.

En coll., À la découverte du patrimoine avec Gérard Morisset, Québec, ministère des Affaires culturelles, 1981, 255 p.

Gelly, Alain, Louise Brunelle-Lavoie et Corneliu Kirjan, La passion du patrimoine : la Commission des biens culturels du Québec 1922-1994, Québec, Septentrion, 1995, 300 p.

Glevarec, Hervé et Guy Saez, Le patrimoine saisi par les associations, Paris, La Documentation française, 2002, 411 p.

Mathieu, Jacques, « L'institution patrimoniale », dans Marie-Claude Rocher et André Ségal, dir., Le traitement du patrimoine urbain. Intégration, intégralité, intégrité. Actes du colloque Mons-Québec, Québec, Musée de la civilisation, 1997, p. 209-216.

Ministère de la Culture et des Communications, Développement culturel : les associations du patrimoine, France, 2001, 12 p.

Noppen, Luc et Lucie K. Morisset, « Un musée point com : les sites du patrimoine mondial », Téoros, vol. 23, no 1, printemps 2004, p. 57-64.

Poulot, Dominique, Patrimoine et musées : l'institution de la culture, Paris, Hachette, 2001, 223 p.

Symons, Thomas H. B., dir., The Place of History. Commemorating Canada's Past / Les lieux de la mémoire. La commémoration du passé au Canada, Commission des lieux et monuments historiques du Canada, 1997, 439 p.

Taylor, Charles J., Negotiating the Past. The Making of Canada's National Historic Park and Sites, Montréal, McGill-Queen's University Press, 1990.

Approches et méthodes : les dimensions matérielles des patrimoines Bergeron, Yves, dir., Grandir. Évaluation de l'exposition, Québec, Musée de la civilisation, 2001, 151 p.

Boito, Camillo, Conserver ou restaurer : les dilemmes du patrimoine, Besançon, Éditions de l'Imprimeur, 2000 [1893], 109 p.

Brandi, Cesare, Théorie de la restauration, Paris, Centre des monuments nationaux, 1995 [1963], 207 p.

Mathieu, Jean-Noël, dir., La reprise des monuments. Pratiques de la réutilisation sur 40 sites en Europe et aujourd'hui, Paris, Éditions du Moniteur, 2003, 143 p.

Riegl, Aloïs, Le culte moderne des monuments. Son essence, sa genèse, Paris, Seuil, 1984 [1903], 125 p.

Ruskin, John, Les sept lampes de l'architecture, Paris, Denoël, 1987 [1949], 252 p.

Schiele, Bernard et Emlyn Koster (dir.), La révolution de la muséologie des sciences : vers les musées du XXIe siècle ?, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 1998, 493 p.

Schiele, Bernard, Le Musée de sciences ; montée du modèle communicationnel et recomposition muséale, Paris et Montréal, L'Harmattan, 2001, 276 p.

Walsh, Kevin, The representation of the past : museums and heritage in the postmodern world, Londres, Routledge, 1992, 204 p.

Économie de la patrimonialisation : méthodes d'évaluation et/ou de valorisation Charbonneau, André, « 'Noter' le patrimoine ou les critères de qualification dans la pratique canadienne' », dans Tri, sélection, conservation : quel patrimoine pour l'avenir ?, Paris, Éditions du patrimoine, 2000, p. 12-29.

Cornu, Marie et Jérôme Fromageau, dir., Fondation et Trust dans la protection du patrimoine, Paris, L'Harmattan, 2000, 183 p.

Davallon, Jean, « Produire les hauts-lieux du patrimoine », Des hauts-lieux : la construction sociale de l'exemplarité, Paris, CNRS, 1991, p. 85-102.

Greffe, Xavier, La gestion du patrimoine culturel, Paris, Anthropos, 1999, 253 p.

Greffe, Xavier, La valeur économique du patrimoine. La demande et l'offre de monuments, Paris, Anthropos, 1990, 253 p.

Greffe, Xavier, La valorisation économique du patrimoine, Paris, La documentation française, 2003, 383 p. Kalman, Harold, Évaluation des bâtiments historiques, Ottawa, Parcs Canada, 1979, 39 p.

Lépinay, François Macé de, « Quelques réflexions sur les critères de protection du patrimoine », dans Tri, sélection, conservation : quel patrimoine pour l'avenir ?, Paris, Éditions du patrimoine, 2000, p. 115-119.

Moreau, Rémi, La protection du milieu naturel par les fiducies foncières, Montréal, Wilson et Lafleur, 1995, 203 p.

Noppen, Luc et Lucie K. Morisset, « De la production des monuments : paradigmes et processus de la reconnaissance », Nous et les autres : la formation des espaces identitaires au Québec, Sainte-Foy, Université Laval (CELAT), 1996, p. 23-52.

Noppen, Luc et Lucie K. Morisset, Au cœur de la ville marchande, Place-Royale, Québec, SODEC, 2003, 48 p. Noppen, Luc et Lucie K. Morisset, Plan de conservation et de mise en valeur du patrimoine urbain et architectural d'Arvida, Ville de Jonquière [Saguenay], janvier 1999, 72 p.

Consécration et valorisation patrimoniale : études de cas Amougou, Emmanuel, dir., La question patrimoniale. De la patrimonialisation à l'examen des situations concrètes, Paris, L'Harmattan, 2004, 282 p.

Barthel, Diane, Hisrtoric Preservation : Collective Memory and Historical Identity, New Brunswick, Rutgers University Press, 1996, 183 p.

Crépu, Michel, Robert Figuier et René Louis, dir., Hauts lieux : une quête de racines, de sacré, de symboles, Paris, Autrement, 1990.

Davallon, Jean, dir., Nouveaux regards sur le patrimoine, Avignon, Actes Sud, 2003, 171 p.

Le Goff, Jacques, dir., Patrimoine et passions identitaires, Paris, Fayard, 1998, 445 p.

Montpetit, Raymond, Les musées : générateurs d'un patrimoine pour aujourd'hui. Quelques réflexions sur les musées dans nos sociétés postmodernes, Québec, ministère de la Culture et des Communications, 2000, 49 p.

Morisset, Lucie K. et Luc Noppen, « Grandeur et déclin du Centre d'interprétation », Téoros, vol. 24, no 2, été 2005. Morisset, Lucie K., « De la ville patrimoniale au produit d'appel : le cas de la capitale mondiale de l'aluminium », Téoros, vol. 19, no 1, printemps 2000, p. 63-66.

Noppen, Luc et Lucie K. Morisset, « La montréalité de Montréal, ou l'invention du paysage montréalais », dans L. K. Morisset, P. Dieudonné et J.-F. Simon, dir., Réinventer pays et paysages, Brest, Centre de recherches bretonnes et celtiques, 2003, p. 71-101.

Noppen, Luc et Lucie K. Morisset, Les églises du Québec, un patrimoine à réinventer, Québec, Presses de l'Université du Québec, 2005, 456 p.

Noppen, Luc, Lucie K. Morisset et Robert Caron, dir., La conservation des églises dans les villes-centres : Actes du Premier colloque international sur l'Avenir des biens d'Église, Sillery, Septentrion, 1997, 202 p.

Nora, Pierre, dir., Science et conscience du patrimoine, Paris, Fayard, 1997, 413 p.

Penez, Catherine, dir., Regards sur le patrimoine religieux. De la sauvegarde à la présentation, Arles, Actes Sud, 2000.

Pomian, Krzysztof, Des saintes reliques à l'art moderne. Venise-Chicago XIIIe-XXe siècle, Paris, Gallimard, 2003, 369 p.

Poulot, Dominique, Musées, nation, patrimoine, 1789-1815, Paris, Gallimard, 1997, 406 p.

Schiele, Bernard, dir., Patrimoine et identités, Québec, Musée de la civilisation, 2002, 251 p.

Turgeon, Laurier, Patrimoines métissés. Contextes coloniaux et postcoloniaux, Paris et Québec, Éditions de la Maison des sciences de l'homme et Presses de l'Université Laval, 2003, 234 p.