Montreal, City of Spires

Montreal, City of Spires. Church architecture during the British colonial period 1760-1860

Clarence Epstein, Collection "patrimoine urbain" Presses de l’Université du Québec, 2012,

Lorsque Mark Twain a visité la ville dans les années 1880, il a remarqué qu'il était impossible de lancer une brique sans casser le vitrail d'une église. Les Montréalais n'en étaient que trop conscients.  Depuis la Conquête britannique plus d'un siècle auparavant, une série de remarquables transformations avait vu le jour dans cette cité coloniale en plein essor. En effet, la variété d'immigrants habitant côte à côte a donné lieu à une multitude de bâtiments ecclésiastiques devenus des espaces publics, des lieux de rencontre et des sources d'influence stratégiques.

When Mark Twain toured the city in the 1880s, he noted that one could not throw a brick without breaking a church window. Montrealers were all too aware of this fact. Since de British conquest more than a century earlier, a remarkable series of transformations had taken place in the burgeoning colonial town. Given the variety of immigrants living side by side, their church buildings became strategic plublic spaces, meeting places and power bases.

 

city_of_spires