Newfoundland Gothic

Cahier5

 

Peter Coffman (2008), Newfoundland Gothic, Québec, Éditions MultiMondes, 224 p. (Coll. : Cahiers de l'Institut du patrimoine ; 5).

L'Institut du patrimoine de l'UQAM vient de publier le 5e numéro de la série des Cahiers de l'Institut, intitulé Newfoundland Gothic, aux Éditions Multimondes. Soulignons que Peter Coffman, auteur de l'ouvrage Newfoundland Gothic, a obtenu en mai 2007 le premier Prix Phyllis-Lambert, récompense annuelle décernée par l'Institut du patrimoine et la Fondation de l'Université du Québec au meilleur mémoire ou à la meilleure thèse portant sur l'architecture au Canada.

Dans cet ouvrage, Peter Coffman étudie le déploiement au XIXe siècle de l'architecture néogothique par l'Église anglicane à Terre-Neuve et au Labrador, en le situant dans un contexte missionnaire et d'affirmation identitaire, et en analysant le lien entre les idées, les projets et les réalisations. Au moment où plusieurs de ces églises sont menacées, l'ouvrage trace le bilan de la contribution de ces figures ecclésiales au paysage culturel et établit leur notoriété, en insistant notamment sur la contribution de grand noms de l'architecture, tant en Grande-Bretagne qu'au Canada.

Le lancement de Newfoundland Gothic a eu lieu le 18 juin à la cathédrale anglicane de St. John's (Terre-Neuve), sous la présidence d'honneur de George Chalker, directeur-général de la Newfoundland and Labrador Heritage Foundation et président de la Fondation Héritage Canada, et en présence du professeur Luc Noppen, directeur de l'Institut du patrimoine et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en patrimoine urbain de l'ESG UQAM.

Pour commander : Éditions MultiMondes