Vernissage de l'exposition: D’idées et d’aluminium, Arvida, une utopie, un milieu de vie, un patrimoine

 

L'histoire d'Arvida exposée au Foyer des loisirs

Suzanne Larouche

 
L’exposition qui s’intitule “D’idées et d’aluminium, Arvida, une utopie, un milieu de vie, un patrimoine”, propose diverses photos d’époque qui retracent l’histoire de cette ville, jadis capitale mondiale de l’aluminium, de ses débuts à aujourd’hui.
 
Le projet a été conçu par l’équipe de la Chaire de recherche du Canada en patrimoine urbain. Au cours de l’été 2011, l’exposition avait été accessible au public dans un local situé au Carré Davis. Cette année, la Ville de Saguenay a reçu le mandat d’offrir une seconde vie au contenu et d’en faire une exposition permanente.
 
 Arvida exposition 2014Les deux professeurs ayant travaillé sur ce projet, Lucie K. Morisset et Marie-Blanche Fourcade, en sont très fières.
 
Madame Morisset parle avec enthousiasme de cette exposition. “Pour nous, comme scientifiques, c’est la possibilité pour la population en général de s’approprier le savoir qu’on pourrait produire dans les universités en vase clos. Nous avons un objet qui est merveilleux, Arvida et le fait que ce projet se retrouve sur les murs de l’aréna, dans un milieu de vie, et non pas dans un bureau, par exemple, c’est donc la vie qui rejoint la vie en quelque sorte. Un partage entre la mémoire et l’actuel recommence” souligne-t-elle.
 
La ville d’Arvida a été, jusqu’aux années 1970, au centre du monde, rappelle Lucie K. Morisset. C’était le plus important site de production d’aluminium au cours de la deuxième guerre mondiale et Arvida était connue partout dans le monde en raison de son projet de société.
 
“ La compagnie était très fière de son projet et elle a diffusé maintes et maintes images dans plusieurs pays. La préparation de cette exposition représente trois mois de travail à temps plein à deux personnes. Étant donné que je travaille sur Arvida depuis 20 ans, j’ai à ma disposition un inventaire photographique d’environ trois mille images” de nous expliquer Madame Morisset.
 
“Les images qui ont été choisies retracent l’histoire de la naissance du projet d’Arvida et la façon dont la ville a évolué avec les gens, au fil du temps.

Lien vers le site du journal Le Réveil